CHIMERE

Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA)

Publié le 7 janvier 2014 Mis à jour le 24 octobre 2019

Le modèle CHIMERE est un modèle de chimie et de transport de simulation de la pollution photo-oxydante et particulaire des basses couches de l’atmosphère.

Responsable : Laurent Menut
Partenaires : Isabelle Coll, Gilles Foret, Matthias Beekmann

Localisation : Université Paris-Est Créteil - Campus Centre (94)
Laboratoire hébergeur principal à l'OSU : LISA
Autres laboratoires concernés : INERIS, LISA
Liens avec d'autres services d'observation de l'OSU-EFLUVE : INDAAF, Polyphemus
Année de création/lancement : 1997 (voir résumé) - Code communautaire INSU-CNRS depuis 2007

Descriptif, objectifs et modalités de fonctionnement
Le modèle CHIMERE est un modèle de chimie et de transport de simulation de la pollution photo-oxydante et particulaire des basses couches de l’atmosphère, développé depuis 15 ans par un consortium comprenant l’IPSL, le LISA et l’INERIS. Les modèle prend en compte les émissions, le transport, les transformations chimiques, ainsi que le dépôt des espèces gazeuses et des aérosols, afin de calculer leurs champs de concentrations sur des domaines allant de l’échelle urbaine à l’échelle continentale. Le modèle CHIMERE est aujourd’hui utilisé par plusieurs dizaines d’utilisateurs scientifiques et son exploitation scientifique a donné lieu à une centaine d’articles dans des revues internationales. De plus, ce modèle est utilisé de façon opérationnelle par des agences ou associations chargées de la gestion de qualité de l’air. En particulier, il constitue, depuis 2003, un des outils numériques principaux du système PREV’AIR, système national de prévision opérationnelle de la qualité de l’air en France (http://www.prevair.org). Au niveau Européen, CHIMERE est utilisé pour la cartographie et la prévision opérationnelle (de l’échelle de quelques jours et à l’échelle de plusieurs décennies) de la qualité de l’air dans le cadre du programme GMES / Copernicus (www.gmes-atmosphere.eu/).

Labellisation
Le modèle CHIMERE est aujourd’hui labellisé « tâche de service » par l’INSU. Cette labellisation implique une maintenance et un développement continuel du code, la mise à disposition du code et de sa documentation à l’ensemble de la communauté d’utilisateurs sur un site web (http://www.lmd.polytechnique.fr/chimere/), ainsi qu’un soutien continu aux utilisateurs.

Le LISA contribue au développement continu de ce moyen national, par exemple au niveau du mécanisme chimique du modèle, et au niveau de plusieurs modules de post-traitements et applicatives tels que l’assimilation de données et la modélisation inverse des émissions. En particulier, l’assimilation d’observations satellitales et à la surface permet d’augmenter la précision des simulations, et constitue une contribution importante au développement des services opérationnels.

Instruments concernés
Moyens de calculs, Cluster de PC au LISA
Codes informatiques Fortran, scripts, bibliothèques NETCDF…

Bilan
Dernière version 2017
305 instituts en 2019
Sondage effectué sur 66 utilisateurs
Enseignement en master Risques et Environnement et master Océan, Atmosphère, Climat et Observations Spatiales

Prospective 2019-2024
• Etude des processus physico-chimiques :
- aérosols organique (LANDEX, ACROSS)
- support campagne ACROSS
• Santé
- Modélisation des potentiels oxydants
• Echelle urbaine
- Impact des politiques d'aménagement du territoire : plateforme Olympus
- Participation au projet MAQGA du Dr Subramanian

Appartenance à des réseaux nationaux/internationaux
CAMS, PREV'AIR, AASQA