Polyphemus

Centre d'Enseignement et de Recherche en Environnement Atmosphérique (CEREA)

Publié le 7 janvier 2014 Mis à jour le 24 octobre 2019

Polyphemus est une plate-forme de modélisation de la qualité de l’air qui contient plusieurs modèles de qualité de l’air.

Responsables : Vivien Mallet (CEREA/INRIA), Karine Sartelet (CEREA/Ecole des Ponts ParisTech) et Sylvain Doré (CEREA/Ecole des Ponts ParisTech)              

Localisation : CEREA (Ecole des Ponts ParisTech et Inria)
Laboratoire hébergeur principal : CEREA
Année de création/lancement : 2004 ; dépôt à l’Agence de Protection des Programmes en 2010

Descriptif, objectifs et modalités de fonctionnement
Polyphemus est une plate-forme de modélisation de la qualité de l’air qui contient plusieurs modèles de qualité de l’air (modèle eulérien 3D de chimie-transport, modèle à bouffées, modèles de panaches gaussiens, modèle lagrangien à particules, modèles hybrides de type « Plume-in-Grid »), des logiciels de pré-traitement et des logiciels de post-traitement.

Instruments concernés
Logiciel informatique (C++, Fortran, Python)

Bilan
Publications scientifiques dans des revues à comité de lecture ; applications pour des études de prospective en qualité de l’air (par exemple pour l’Ademe) et la prévision de la qualité de l’air ; utilisation par d’autres organismes (CETEs, Meteo Chili…), utilisation d’une version dérivée par la cellule de crise de l’IRSN.

Prospective 2020-2024
• Modélisation multi-échelles
Modèle de réseau de rues canyon emboîté dans un modèle eulérien régional
Perspectives :
- Représentation des particules dans les rues
-
Couplage de modèles multi-échelles pour différentes sources (rues, industrielles, routes)
- Amélioration de la représentation de la morphologie urbaine et prise en compte de la végétation
Les aérosols dans Polyphemus
SCRAM/SOAP/H2O-aérosol : SSH-aérosol
- Masse et nombre de particules
- SCRAM : état de mélange des particules
- SOAP : partitionnement gaz/particules des aérosols organiques secondaires
- H2O : précurseurs gazeux des particules
Perspectives :
- Chimie organique plus précise (précurseurs, composés de faibles volatilités, interactions inorganiques/organiques...)
- Modélisation des particules ultrafines
- Rôle de l'état de mélange à  l'échelle locale set sur le rayonnement solaire