Accès direct au contenu

UPEC

OSU-Efluve

logo_pdf

OSU-EFLUVE > Recherche > Observations


OPUR (Observatoire des Polluants Urbains en Ile-de-France)

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer  un ami
  • Partager

Laboratoire Eau Environnement et Systmes Urbains (LEESU)

Observation-OPUR.jpg

Responsable : Ghassan Chebbo

Localisation :
Observatoire in situ en Ile-de-France
Laboratoire pilote :
LEESU - ENPC
Autres laboratoires concernés : Laboratoire eau et environnement de l’IFSTTAR, CETE Ile-de-France, AQUASIM-CSTB, CEREA - ENPC
Année de création/lancement : 1994
 

Descriptif, objectifs et modalités de fonctionnement
OPUR est un site atelier dans le domaine de l’hydrologie urbaine. Il s’appuie sur une infrastructure d’observation lourde et sur un partenariat privilégié entre les chercheurs et les acteurs opérationnels de l’eau et de l’assainissement en Ile-de-France. Il vise plusieurs objectifs :

  • quantifier les flux de polluants à différentes échelles (de l’événement pluvieux à l’année), et analyser les processus de transfert vers le milieu récepteur en prenant en compte les ouvrages de gestion installés en milieu urbain ;
  • proposer un ensemble de modèles de calcul des flux d’eau et de polluants à des échelles pertinentes pour expliquer le fonctionnement du système étudié, et pour répondre aux besoins des services opérationnels dans le domaine des eaux urbaines (planification, études d’impact, conception et gestion des ouvrages de gestion…).
OPUR est structuré en phases de recherche successives d’une durée moyenne de 6 ans. L’année 2013 constitue une année charnière qui a permis de finaliser la troisième phase d’OPUR (2007 - 2013) et de démarrer la quatrième phase (2013 - 2018).
 
Instruments concernés

L’observatoire OPUR est constitué par un ensemble de sites expérimentaux choisis et équipés en lien avec les programmes scientifiques des différentes phases d’OPUR. Les équipements expérimentaux permettent de quantifier et caractériser les flux d’eaux et de contaminants au niveau des différents compartiments du cycle de l’eau (atmosphère, surfaces urbaines et ouvrages de gestion amont, ouvrages d’assainissement)

Bilan

Les trois premières phases d’OPUR (1994 - 2013) ont permis d’une part de faire progresser les connaissances sur les flux et les sources de certains polluants via des expérimentations in situ à différentes échelles temporelles et spatiales, et d’autre part de constituer une base de données et d’information très riche sur le milieu urbain.


Projets/prospective

La phase 4 d’OPUR, qui doit s’étendre sur la période 2013-2018, si situe dans la continuité des précédentes phases, avec un renforcement des thèmes suivants :

  • maîtrise à la source de la contamination des eaux pluviales urbaines,
  • de l’eau déchet à l’eau ressource : récupération, utilisation, valorisation…,
  • modélisation intégrée des flux polluants,
  • développement de nouvelles méthodes de suivi de la qualité des eaux urbaines,
  • analyse du rôle de l’usager dans la gestion des contaminants.
     

Appartenance à des réseaux nationaux/internationaux
OPUR est membre fondateur du réseau d’observatoires français en hydrologie urbaine URBIS qui regroupe, en plus d’OPUR, l’OTHU à Lyon et l’ONEVU à Nantes. Le système d’observation formé par ces trois observatoires est labellisé en tant que SOERE en environnement urbain depuis la fin de l’année 2010.

> Consulter le site web



mise à jour le 14 fvrier 2014

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

OSU-EFLUVE
Bâtiment P2 - 2ème étage - Bureau E
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil cedex
OSU-EFLUVE