Vous êtes ici : Langue FR → RechercheObservations

INDAAF (International Network to Study Deposition and Atmospheric Composition in Africa)

Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA)

Publié le 9 janvier 2014 Mis à jour le 9 septembre 2019

Responsable : Béatrice Marticorena (LISA)
Localisation : 4 stations de mesures, à savoir Banizoumbou au Niger, Cinzana au Mali et M’Bour et Bambey au Sénégal
Laboratoire hébergeur principal :
LISA
Autres laboratoires concernés : LISA (Créteil), LA (Toulouse), LOA (Lille)
Année de lancement : 2015 (labellisation SNO INSU)

Descriptif
Suivi à long terme de la composition chimique de l'atmosphère et des flux de dépôts atmosphériques

Instruments concernés 
- Mesures des concentrations de surface en PM10 : les concentrations de surface de particules de taille inférieure à 10 µm sont mesurées au moyen d’un système de microbalance (Tapered Element Oscillating Microbalance ; TEOM 1400A from Thermo Scientific) équipé d’une tête de prélèvement standard permettant une collecte sélective des seules particules de diamètre < 10 µm (PM10)
- Mesures de l’épaisseur optique :
les mesures d’épaisseur optique sont réalisées par des photomètres solaires du réseau AERONET/PHOTONS, selon la procédure définie dans ce réseau
- Mesures météorologiques :
les paramètres météorologiques de base (vitesse et direction de vent, température de l’air et humidité relative) sont mesurés et enregistrés avec un pas de temps de 5 mn. La totalité de l’instrumentation est de marque Campbell Scientific Instruments (Windsonic 2D, capteurs humidité et température 50Y ou HMP50; des pluviographes à augets basculants ARG100; centrales d’acquisitions CR200)
- Mesures de dépôts
: les dépôts sont collectés par des capteurs passifs de dépôt total (type "fresbee") et humide (collecteur MTX)
- Local de mesures : les instruments sont implantés en dehors des agglomérations dans un local construit sur place, équipé d’une centrale de génération d’électricité solaire (panneau et batteries) assurant l'autonomie et le fonctionnement en continu des stations

Bilan
- 3 stations (sur 8) complètes et "homogènes" en terme d'instrumentation (Banizoumbou au Niger, Bambey au Sénégal, Lamto en Côte d'Ivoire)
- Insertion du SNO dans l'infrastructure de recherche ACTRIS-FR et pilotage du groupe de travail "Dépôts"

Résultats
- Quantification des dépôts d'aérosols désertique à l'échelle régionale (Marticorena et al., J. Geophys. Res., 2016)
- Quantification des nutrients d'intérêt pour les sols sahéliens dans les dépôts (projet ANDA ; LEFE/EC2CO, 2017-2018)

Prospective 2019-2024
- Maintien des stations à un haut niveau de performance : mise en place d'un système de télétransmission des données
- "Up-grading" de la station de Lamto pour correspondre aux standards ACTRIS-EU (mise en place de mesures de distribution en taille et propriétés optiques)
- Intégration dans le SNO de la station de Médénine
- Participation au projet MAQGA du Dr. Subramanian : tests des RAMPs en conditions "africaines" ; mesures des niveaux de pollution en Afrique de l'Ouest ; Ramp : alternative aux collecteurs passifs de gaz ?

Appartenance à des réseaux nationaux/internationaux
IGAC-DEBITS, SDS-WWO