Vous êtes ici : Langue FR → Présentation

  • Recherche,
  • Culture scientifique et humanités,

Grand Paris : le Leesu, lauréat de l'AMI "Permis d'innover"

Publié le 20 septembre 2018

Dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) conduit par les établissements publics d'aménagement Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement, soutenu par le ministère de la Cohésion des Territoires, le Leesu et le cabinet d'architectes Daquin Ferrière & Associés se sont distingués avec le projet innovant "Phyte'up", un système de récupération d'utilisation des eaux usées et des eaux de pluie à l'intérieur du bâtiment.

Date(s)

le 6 septembre 2018

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, ont annoncé les lauréats de l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) conduit par les établissements publics d'aménagement (EPA) Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement dans le cadre de l'expérimentation du "permis d'innover". En mars 2018, 37 offres avaient été déposées ; aujourd'hui 8 lauréats sont désignés, dont le Leesu (Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains) avec le cabinet d'architecture Daquin Ferrière & Associés pour le projet "Phyte'up".

Il s'agit d'une innovation technique consistant à récupérer les eaux de pluie et les eaux usées, appelées "grises", générées par les habitants, à les traiter et à les réinjecter dans un réseau parallèle au réseau d’eau potable à des fins d’alimentation de leurs toilettes et de leurs machines à laver et d’arrosage des plantes. Ces eaux grises sont rendues propres à des usages intérieurs grâce au procédé de phytoépuration.

Ce système ne se limite pas à une innovation technique. Il se veut global et traitera de l’amélioration de la biodiversité en ville, du contrôle à la source des eaux pluviales, de la réduction de l’artificialisation des sols, de l’association des habitants à la conception et à la maintenance de cette innovation.

Le Leesu interviendra sur la partie conception et validation des qualités épuratoires du dispositif ainsi que sur la partie relevant plus de l'aspect social, à savoir l'étude de l'appropriation, immédiate et dans le temps, par les habitants.

Phyte'up pourrait constituer une vraie réponse à la question de la réutilisation des eaux usées et des eaux de pluie, aujourd’hui impossible selon la législation française, et pourtant identifiée de longue date comme une source importante de réduction de la consommation d’eau potable.

Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (Leesu)
Le Leesu est un laboratoire commun de l’École des Ponts ParisTech, l’Université Paris-Est Créteil et AgroParisTech.
Son objectif de recherche est d'étudier l'eau urbaine sous différentes approches :
- études physiques et hydrologiques (ruissellement, transfert dans le système urbain, milieux lacustres),
- études biogéochimiques des émissions, du devenir et des effets des contaminants chimiques et microbiologiques dans le continuum ville/ouvrages/milieux récepteurs,
- étude des politiques, des usages de l'eau, des pratiques et de leurs évolutions.